• 2 minutes d’obscurité... la NASA annonce l’effet caché de l’éclipse solaire du 21 août

    2 minutes d’obscurité... la NASA annonce l’effet caché de l’éclipse solaire du 21 août

    L’ionosphère, généralement maintenue par la lumière ultraviolette, subira un redémarrage instantané lors de l’éclipse solaire du 21 août, annoncent les scientifiques de la NASA.

    Le 21 août 2017, la Lune se glissera devant le Soleil et, pour un bref moment, le jour se transformera en une nuit sombre. Toutefois, l'éclipse solaire totale aura également des effets imperceptibles, tels que la perte soudaine de rayonnement ultraviolet du Soleil, qui génère la couche ionisée de l'atmosphère terrestre, appelée ionosphère.

    «L'éclipse éteint la source de rayonnement à haute énergie de la ionosphère», déclare le scientifique de la NASA Bob Marshall. «Sans rayonnement ionisant, la ionosphère va se détendre, passer des conditions diurnes aux conditions de nuit, puis ira en sens inverse après l'éclipse.»

    Ainsi, la Lune bloquera le flux de la lumière solaire, source majeure d'alimentation de l'ionosphère, et cette dernière «s'éteindra» avant de «redémarrer» 2,5 minutes plus tard.

    Se trouvant à 60 km d'altitude, l'ionosphère est une couche électrifiée de l'atmosphère qui réagit aux changements ayant lieu sur la Terre et dans l'espace. De tels changements dans la basse atmosphère peuvent se manifester sous forme de perturbations dans l'ionosphère qui peuvent interférer avec les signaux de communication et de navigation, écrit la NASA.

    L'existence de l'ionosphère fut mise en évidence avec les premières expériences de transmission radio intercontinentales. La propagation des ondes radio de fréquences comprises entre quelques centaines de kilohertz et quelques dizaines de mégahertz est intimement liée à l'état de l'ionosphère. Elle peut être favorisée ou perturbée selon la fréquence de l'onde radio, la position géographique de l'émetteur et du récepteur ainsi que le moment où la communication est tentée.

    Des bombardiers de la NASA à la poursuite de l’ombre lunaire

    2 minutes d’obscurité... la NASA annonce l’effet caché de l’éclipse solaire du 21 août

    Deux bombardiers WB-57F de la NASA vont partir «à la poursuite» de l’ombre lunaire lors de l’éclipse solaire du 21 août 2017.

    Intrigués par le phénomène de l'ombre lunaire, les scientifiques de la NASA envisagent d'envoyer deux bombardiers WB-57F pour essayer de la rattraper lors de l'éclipse solaire prévue le 21 août 2017, a relaté la NASA.

    Un équipement sophistiqué sera installé à bord des bombardiers: ils seront notamment dotés de petits télescopes avec des caméras afin d'obtenir une meilleure observation de ce phénomène astronomique.

    L'éclipse solaire ne durera que 160 secondes, néanmoins, les bombardiers fourniront aux chercheurs la possibilité de l'examiner pendant plus longtemps, gagnant ainsi 70 secondes supplémentaires.

    À noter que l'ombre de la Lune se déplace avec la vitesse spectaculaire de quelque 4.000 kilomètres/heure.

    NASA

    « Kim Jong-un en tournée d’inspection militaire... s’apprête-il à attaquer ?Des scientifiques décrivent pour la 1re fois le plus gros dinosaure de la Terre »

    Tags Tags : , , , ,