• Des sons étranges terrifient le Grand Nord... Un son bien mystérieux

    Des sons étranges terrifient le Grand Nord... Un son bien mystérieux

    Des chasseurs, seuls canadiens à se rendre dans certaines régions très éloignées du Nunavut, s’inquiètent de bruits étranges qui semblent venir du fond de la mer. Ces sons seraient tellement dérangeants qu’ils feraient fuir les animaux de leur habitat naturel.

    Selon les informations de la CBC, le bruit, qui s’apparente à un «hum», aurait été entendu durant tout l’été 2016 dans le détroit de Fury et Hecla, à environ 120 kilomètres au nord-ouest de Igloolik.

    Des sons étranges terrifient le Grand Nord... Un son bien mystérieux

    Paul Quassa, un membre de l’Assemblée législative du Nunavut, explique que des milliers de mammifères marins se trouvent normalement dans ce grand bassin d’eau entouré de glace. «Cet été, les animaux avaient déserté les lieux. C’est louche», a-t-il commenté à l’Assemblée.

    En effet, le détroit est sur la route de migration pour les baleines boréales, le phoque barbu et le phoque annelé. Ces espèces, manifestement incomodées par le son qui émane de l'océan, ont fui les lieux.

    Les chasseurs ne sont pas les seuls à avoir entendu le son intrigant. Des plaisanciers qui se sont promenés dans la région à bord d’un yacht privé ont affirmé l’avoir entendu et en ont discuté sur les ondes de la radio locale de Igloolik. Selon ce que rapporte la CBC, plusieurs auditeurs auraient appelé à ce moment pour dire qu’ils avaient aussi entendu le son.

    Personne ne sait exactement d’où provient le bruit qui fait fuir la faune, mais les théories abondent.

    Tout le monde tente d’élucider le mystère

    Le député Quassa affirme qu’aucun permis n’a été délivré pour autoriser des travaux de construction ou de dynamitage dans la région, ce qui aurait pu expliquer le bruit.

    Mais alors, d’où provient-il?

    Des militants écologistes pointent du doigt la société minière Baffinland Iron, qui aurait utilisé des sonars pour faire de l’exploration minière. Mais la compagnie a démenti ces informations, affirmant ne pas mener d’enquête dans cette région et ne pas posséder d’équipement dans l’eau.

    Des adeptes de la théorie du complot, parmi lesquels figurent plusieurs résidents du Grand Nord, suggèrent que Greenpeace pourrait être responsable de l’émission de ce son étrange afin d’éloigner les bêtes sauvages et ainsi, les protéger pendant la saison de la chasse. 

    L’armée canadienne s’en mêle

    Toujours selon la CBC, l’armée canadienne serait au courant de la situation. La piste de sous-marins étrangers qui se promèneraient secrètement dans les environs en émettant des fréquences aiguës aurait été écartée.

    L’armée, qui possède une base militaire à 70 km de Igloolik, enquêterait toujours.

    Mais pour l’instant, ni les autorités canadiennes ni les citoyens du Grand Nord ne savent d’où provient ce son étrange qui menace la faune.

    « En 2020, Airbus lancera une voiture volante... Le Vahana Un expert du Nucléaire et ancien capitaine de l’US Air Force révèle des informations... »

    Tags Tags : , , , ,