• La prochaine étape de notre évolution... l’Homme devra-t-il devenir un cyborg

    La prochaine étape de notre évolution... l’Homme devra-t-il devenir un cyborg

    Devenir mi-humain mi-robot, cela vous tente... Peut-être qu’à l’avenir, nous n’aurons pas le choix. Les avancées technologiques en la matière tendent à faire croire à une démocratisation de ce nouveau type d’êtres vivants.

    L’actuel recours aux prothèses cybernétiques neurologiques nous autorise à redéfinir le rapport entre l’Homme et la machine, comme l’expose un article du site Quartz. Et pourtant, notre évolution se rapprocherait bel et bien de ce qu’il nous a été donné de voir dans la célèbre saga Terminator.

    L’avènement des interfaces cerveau-machine peut forcer l’Homme à redéfinir où se trouve son humanité; cela peut brouiller la frontière entre l’Homme et la machine explique Arthur Saniotis, un chercheur de l’école de médecine de l’université d’Adélaïde (Australie). Le chercheur est co-auteur, avec Maciej Henneberg, de l’ouvrage intitulé The Dynamic Human.

    La préface du livre a été écrite par Robert Eckhardt, professeur de génétique du développement et de la morphologie évolutionniste à l’université Penn State. Ce dernier estime que près de 59.000 personnes dans le monde sont déjà équipées de prothèses neurologiques et pense que ces « technologies d’amélioration cognitive » se démocratiseront à l’avenir.

    Si ces technologies existent pour l’instant sous la forme de prothèses auditives et de membres bioniques, l’implantation de puces dans le cerveau humain pourrait être un sacré virage pris par notre évolution. Quelques exemples existent, comme celui de Neil Harbisson, un musicien daltonien désormais capable d’« entendre les couleurs », une prouesse rendue possible par une puce implantée dans son crane, lui donnant une fréquence différente pour chaque couleur.

    Les « neuropuces » intéressent d’ailleurs bon nombre d’entreprises, comme Space X et son PDG Elon Musk, qui a déclaré vouloir se placer sur ce marché à l’avenir. Améliorer la reconnaissance de la perte des capacités cognitives à cause de l’âge (ou les compenser) pourrait être une de ces nouvelles applications, tout comme la création de systèmes à insérer dans le cerveau, capables de faire interagir l’humain avec des circuits électroniques.

    Selon Elon Musk, l’Homme doit devenir cyborg afin de survivre aux machines, dont le nombre croit sans arrêt. L’intéressé craint pour l’humanité et déclare à ce propos que l’humain sera à l’avenir relégué au rang « d’animal de compagnie » par les robots, et que « la meilleure solution à ce problème serait d’intégrer une intelligence artificielle dans notre cerveau ».

    SciencePost  /  Slate

    « La NASA se lancera à la recherche de traces de vie sur Mars en 2020 Un mystérieux crâne retrouvé... est-ce le crâne d'un extraterrestre »

    Tags Tags : , , , ,