• Les humains pourraient venir d’une autre galaxie...

    Les humains pourraient venir d’une autre galaxie...

    Les chercheurs ont fait la déclaration stupéfiante après avoir «prouvé» que le ribose, un sucre à partir duquel une grande partie de notre ADN est composé, est capable de se former sur une comète.

    Les scientifiques de l’Institut d’Astrophysique Spatiale et l’Institut de Chimie de Nice, affirment avoir découvert que les acides nucléiques qui composent notre ADN sont formés principalement de ribose, et ne sont donc peut-être pas à l’origine de la Terre.

    À la formation de notre système solaire, le jeune soleil a été entouré par un disque circumstellaire de gaz et de poussière.

    Les planètes se sont alors formées par agrégation de ces petits corps glacés qui se sont réunis violemment et ont fusionné, apportant de nombreux composés chimiques.

    Les chercheurs ont simulé ces conditions pour créer une comète synthétique.

    Ils ont dit que la comète synthétique s’est « réchauffée » lorsqu’elle était proche du soleil, le ribose et une famille de structure similaire de sucres ont été détectés.

    Un porte-parole de la recherche a déclaré : « On pensait auparavant que le ribose était le sucre original et précurseur de l’ADN, mais la recherche en a exposé au moins trois autres qui peuvent avoir été là en même temps ou avant. Ce fut la première apparition d’une synthèse prébiotique de ribose à partir des éléments de base dans les comètes, sans intervention humaine. »

    De plus, l’expérience a produit une réaction de formose, la formation de sucres à partir de formaldéhyde, qui a été précédemment jugée impossible par les chimistes en raison de sa complexité.

    Bien qu’il ait été connu que le formaldéhyde peut exister sur des comètes, il n’a pas été prévu que les électrons solvatés, qui se trouvent dans la glace, pourraient agir comme catalyseur nécessaire à la création de ribose.

    Bien que l’existence de ribose dans de vraies comètes est encore à confirmer, les scientifiques disent que la nouvelle découverte complète la liste des blocs de construction moléculaires de la vie qui peuvent être formés dans la glace interstellaire sur une comète.

    On prétend que cela ajoute un soutien supplémentaire à la théorie que les comètes sont la source des molécules organiques qui ont rendu possible la vie sur Terre, et même ailleurs dans l’Univers.

    Source  Daily Express

    « Ces vastes tempêtes de poussière qui s’abattent sur MarsLes trous noirs sont des portes vers des univers parallèles »

    Tags Tags : , , , ,