• Les travaux de la NASA sur l'astéroïde Bénou sans danger pour la Terre

    Les travaux de la NASA sur l'astéroïde Bénou sans danger pour la Terre

    La NASA promet que les expériences scientifiques qu'elle compte mener sur l'astéroïde géocroiseur Bénou n'augmenteront pas le risque de sa collision avec la Terre.

    Les prélèvements de sol prévus sur l'astéroïde géocroiseur 1999 RQ36 Bénou (Bennu) n'augmenteront pas le risque de sa collision avec la Terre en 2135, a annoncé la NASA, qui avait lancé jeudi la sonde Osiris à destination de Bénou.

    "Quand nous nous approcherons de l'astéroïde, il y aura sans doute une interaction gravitationnelle entre Osiris et Bénou. La bonne nouvelle est que ni le rapprochement de l'astéroïde ni les prélèvements de régolithe n'auront d'effet sur son orbite et ne rendront pas imminente sa collision avec la Terre", a indiqué Dante Lauretta, un des chefs de la mission OSIRIS-REx à la NASA.

    D'après Rich Kuhns, chef de projet OSIRIS-REx du groupe Lockheed-Martin, la sonde peut influer sur l'orbite de l'astéroïde en tentant de prélever du sol. Le bras robotique d'Osiris TAGSAM (Touch and Go Sample Acquisition Mechanism) est doté de trois bonbonnes de gaz permettant d'effectuer trois tentatives de prélèvement d'échantillons.

    "Le système TAGSAM ressemble au bras humain par sa structure, il a une épaule qui le relie à la sonde, un coude, un poignet rotatif et une main de gaz. Cette main sera en contact avec l'astéroïde de 3 à 5 secondes. Il crachera un jet d'azote devant libérer quelques échantillons de roche et de poussière en surface de l'astéroïde. Nous sommes certains de pouvoir récupérer assez d'échantillons dès la première tentative, mais la construction du bras robotique nous permet de relancer la procédure et de prélever des échantillons supplémentaires", a précisé M.Kuhns.

    Une fusée Atlas-V, lancée le 8 septembre à 19h00 locales depuis le cap Canaveral, en Floride, a mis en orbite la sonde OSIRIS-REx destinée à prélever des échantillons de sol sur l'astéroïde 1999 RQ36 qui porte le nom de Bénou en l'honneur d'un oiseau mythique égyptien.

    Selon la NASA, la sonde devrait atteindre l'astéroïde d'ici 2018, y prélever du sol en 2019 et renvoyer sur Terre une capsule contenant au moins 60 g d'échantillons. La capsule atterrira sur le territoire américain fin septembre 2023.

    Découvert le 11 septembre 1999, l'astéroïde Bénou a un diamètre d'environ 510 mètres et décrit une orbite elliptique de 1,2 an autour du Soleil. Son orbite coupe celle de la Terre et il pourrait percuter notre planète au XXIIe siècle. Sa chute pourrait provoquer une explosion d'une puissance de 1.150 mégatonnes en équivalent TNT, soit presque 20 fois plus que celle de la bombe à hydrogène Tsar Bomba, la plus puissante arme de destruction massive jamais utilisée sur Terre.

    Sputnik

    « La NASA développe... un RAYON de style... Star Wars et Star TrekLe déplacement du noyau de la Terre enregistré pour la première fois »

    Tags Tags : , , , ,