• Un cimetière pourrait résoudre l’un des plus grands mystères de la Bible

    Un cimetière pourrait résoudre l’un des plus grands mystères de la Bible

    L’un des plus grands mystères de la Bible est peut-être sur le point d’être résolu...

    Les archéologues semblent avoir trouvé pour la première fois un cimetière appartenant aux Philistins, ainsi que les restes de 200 personnes qui y ont été enterrées. Et ensemble, ils pourraient aider à faire la lumière sur l’un des peuples les plus mystérieux de la Bible.

    Les scientifiques ont dit que les membres de la nation biblique ne semblent pas être «Philistins»; car ils trouvé des personnes enterrées à côté de bijoux et d’huile parfumée. Ils vont maintenant procéder à d’autres tests qui pourraient nous éclairer davantage sur les gens calomniés.

    Ces découvertes pourraient être assez importantes pour nous faire repenser l’utilisation actuelle du mot Philistin, qui tend à se référer à des gens incultes qui ne connaissaient pas grand chose aux arts.

    « Les Philistins ont eu mauvaise presse, et cela va dissiper beaucoup de mythes », a déclaré Lawrence Stager, un architecte qui a dirigé l’expédition qui a trouvé le cimetière depuis 1985.

    Jusqu’à présent, la plupart de notre compréhension des Philistins venaient des choses qu’ils ont laissés derrière eux. Mais maintenant, pour la première fois, nous avons trouvé leurs restes.

    « Après des décennies à étudier ce que les Philistins ont laissé derrière eux, nous nous sommes finalement retrouver face à face avec les gens eux-mêmes », a déclaré Daniel M. Master, professeur d’archéologie à Wheaton College et l’un des leaders de l’excavation. « Avec cette découverte, nous sommes proches de percer les secrets de leurs origines. »

    Dans la Bible, les Philistins sont dépeints comme les ennemis juré des anciens Israélites, un peuple étranger qui a migré des terres à l’ouest et se sont installés dans cinq grandes villes de Philistie, dans le sud en Israël d’aujourd’hui et à la bande de Gaza.

    Le plus célèbre Philistin était Goliath, le guerrier redoutable qui a été tué par le jeune roi David. L’héritage des Philistins vit au nom de la Palestine, le terme que les Romains ont donné à la région au 2ème siècle, et qui est utilisé aujourd’hui par les Palestiniens.

    La découverte a finalement été dévoilée dimanche à l’issue d’une excavation de 30 ans par Leon Levy Expedition, une équipe d’archéologues de l’université d’Harvard, Boston College, Wheaton College dans l’Illinois et de l’université Troy en Alabama.

    Un cimetière pourrait résoudre l’un des plus grands mystères de la Bible

    Les archéologues ont gardé la découverte secrète pendant trois ans jusqu’à la fin de leur fouille à cause d’un risque archéologique unique en Israël moderne : ils ne voulaient pas attirer les manifestants juifs ultra-orthodoxes, a dit M. Master. « Nous avons dû mordre notre langue depuis longtemps », dit-il.

    Dans le passé, les ultra-orthodoxes ont organisé des manifestations pendant des fouilles où des restes humains étaient retrouvés, en faisant valoir que les restes pourraient être juif et que les déranger serait une violation de la religion.

    L’équipe de M. Stager a creusé environ 3 mètres pour découvrir le cimetière, où ils ont trouvé qu’il a été utilisé des siècles plus tard comme un vignoble romain.

    À quatre pattes, les travailleurs ont chassé les couches de terre poussiéreuse pour révéler que les os blancs fragiles de squelettes Philistins (entiers) ont reposé là depuis trois millénaires.

    Certaines petites fioles d’huile parfumée ont été trouvées dans les tombes. Certains corps portaient encore des bracelets et des boucles d’oreilles. D’autres avaient des armes.

    Les archéologues ont également découvert des crémations, l’équipe a dit qu’elles étaient rares et coûteuses pour cette époque, et quelques cruches plus grandes contenaient les os des nourrissons.

    « La vie cosmopolite ici est tellement plus élégante, mondaine et reliée à d’autres parties de la Méditerranée orientale », a déclaré Stager, ajoutant que cela était en contraste avec le plus modeste mode de vie du village des Israélites qui vivaient dans les collines à l’est.

    Les archéologues et les spécialistes de la Bible ont longtemps cru que les Philistins venaient de la région égéenne, en se basant sur des poteries trouvées dans les fouilles de sites philistins.

    Mais les chercheurs ont débattu pour savoir d’où viennent exactement les Philistins dans cette région égéenne : Grèce continentale, les îles de Crète ou de Chypre, ou même l’Anatolie, en Turquie moderne.

    Les os peuvent contenir les réponses, a déclaré l’archéologue Yossi Garfinkel, un expert israélien sur la période qui n’a pas participé à la fouille. Il a déclaré que la découverte du cimetière était « une découverte vraiment très importante ».

    La fouille du cimetière a également apporter des détails sur les pratiques funéraires des Philistins.

    Les Philistins enterraient leurs morts avec des bouteilles de parfum, placées près du visage. Près des jambes se trouvaient des pots qui contenaient probablement de l’huile, du vin ou de la nourriture. Dans certains cas, les archéologues ont découvert que les morts avaient été enterrés avec des colliers, des bracelets, des boucles d’oreilles, et même des bagues d’orteil. Certains ont été enterrés avec leurs armes.

    « Voici comment les Philistins s’occupaient de leurs morts, et c’est le chapitre manquant pour tout décoder », a déclaré l’archéologue Adam Aja, un participant à la fouille.

    Les trouvailles du cimetière ont été exposées dans une exposition au musée Rockefeller à Jérusalem.

    The Independent / Anguille Sous Roche

    « Des archéologues ont trouvé un crâne mystérieux dans la ville de TeotihuacanLe message en morse découvert sur Mars est déchiffré... »

    Tags Tags : , , , ,