• Une étoile naine chimiquement primitive découverte dans le halo galactique

    Une étoile naine chimiquement primitive découverte dans le halo galactique

    Une équipe d’astronomes espagnols annonce avoir identifié dans le halo de notre galaxie une étoile naine chimiquement primitive, riche en métaux et ultra pauvre en carbone. Les détails de cette étude sont rapportés sur le site de pré-impression arXiv.

    Une étoile naine chimiquement primitive découverte dans le halo galactique

    Le halo galactique est une région de l’espace entourant les galaxies spirales, et notamment notre Galaxie, la Voie lactée. On pense que ce halo est principalement constitué d’étoiles, de gaz et de matière noire. L’étoile nouvellement découverte, désignée J0815 + 4729, pourrait être ici l’étoile non développée la plus pauvre en fer connue à ce jour. Ces astres chimiquement primitifs pauvres en métaux sont importants puisqu’ils permettent aux astronomes d’étudier les conditions régnant dans l’Univers primitif. S’il est difficile pour les chercheurs de déterminer l’âge d’une étoile, on peut en revanche aisément penser que les étoiles chimiquement primitives sont très anciennes. De telles étoiles ont en effet dû se former avant toutes les générations suivantes qui ont enrichi notre Galaxie.

    Ainsi, les astronomes s’intéressent à l’identification d’étoiles de ce type et à la dérivation de leurs abondances chimiques. Un grand échantillon d’entre elles pourrait être utile pour améliorer nos connaissances sur la formation et l’évolution stellaire. En ce sens, une équipe dirigée par David S. Aguado, de l’Université de La Laguna à Tenerife, s’est récemment penchée sur les données spectroscopiques fournies par divers instruments pour finalement déceler environ 100 étoiles candidates pauvres en métaux. Ils ont effectué des observations spectroscopiques de suivi de ces cibles. L’une d’entre elles a particulièrement intéressé les astronomes.

    Vous retrouverez J0815 + 4729 dans le halo de notre galaxie, à environ 7 500 années-lumière du centre de la Voie lactée et à environ 32 600 années-lumière de la Terre. Sa température effective est d’environ 6 215 K. L’étoile naine présente ici une métallicité [Fe/H] d’au moins -5,8 dex et une abondance en carbone [C/Fe] de 5,0 dex. Ces valeurs suggèrent que J0815 + 4729 pourrait être l’étoile non développée la plus pauvre en fer détectée jusqu’ici. En outre, elle pourrait également avoir l’une des plus grandes surabondances de carbone parmi les étoiles connues.

    En guise de conclusion, les astronomes soulignent ici l’importance d’approfondir ces recherches : « Identifier et caractériser chimiquement ces rares étoiles mettra certainement en lumière l’évolution chimique précoce de la galaxie et la nature des premières étoiles ».

    Source

    « Le Top 7 des percées scientifiques en 2017... 2017 fut une année riche...La Science identifie le système de l’autoroute de l’énergie (méridien) dans le corps humain »

    Tags Tags : , , , ,